ESFR     

    Image

    L’histoire du couscous

    pes

     

    Il existe différentes théories sur l'origine du couscous. Selon plusieurs historiens et archéologues, le couscous est né au Sahara avant que celui-ci ne devienne un désert comme l'ont révélé des fouilles dans la région de Tassili n’Ajjer à Alger, où plusieurs graines de céréales sauvages et des ustensiles tel que des moulins à moudre les graines ou des pillons en pierres ont été découverts. Après la désertification, il y a environ 18.000 ans avant notre ère, ces populations, appelées Protoberbères, ont émigré dans les régions subsahariennes du Sahel, où elles ont cultivé du blé et du millet pour produire et préparer du couscous. Les autres se sont déplacées jusqu’au nord du Maghreb vers l'oasis de Siwa située en Égypte et sur la côte atlantique au nord-ouest de l’Afrique.

    Une autre découverte importante est sans aucun doute un récipient à couscous primitif trouvé dans des tombes datant du règne du roi berbère Masinissa, soit entre 238 et 149 avant J.C. 1. En effet, comme l'explique l'historienne culinaire Lucie Bolens de l'Université de Genève, cette région d'Afrique du Nord était à l'époque très riche et était considérée comme le "grenier de Rome".
    Né comme le plat des Berbères pauvres qui le consommaient comme un repas à base de céréales, de lait et d'eau, le couscous s'empresse de s'affirmer dans les habitudes alimentaires de tous les pays magrébins d'Afrique du Nord. Ce n'est que pendant l'islamisation de l'Afrique du Nord que les Arabes ont découvert et adopté la semoule, qui est alors devenue la base de l'un des plats les plus importants de leurs coutumes alimentaires. Des pièces des premiers ustensiles connus datant du IXe siècle ont aussi été découvertes dans la région de Tiaret en Algérie qui ressemblent beaucoup au récipient utilisé pour la cuisson du couscous: la couscoussière.

    Selon la chercheuse Lucie Bolens, l'introduction du couscous dans la péninsule ibérique remonte à la période de la dynastie berbère des Almohades au XIIIe siècle. Le couscous est devenu alors un plat très populaire à Al-Andaluz, comme le prouve le fait qu'il existe un mot en espagnol pour ce plat: alcuzcuz.

    Le couscous est arrivé jusqu’en Afrique subtropicale où on le retrouve au Soudan, Mali, Mauritanie, Côte-d'Ivoire et Sénégal. Avec la traite des esclaves, le couscous a aussi migré vers le Brésil.
    Contrairement à ce que nous pouvons imaginer, le couscous n'arrive pas en Sicile au cours de la conquête des arabes mais à travers la mer, entre le XVème et le XVIIIème siècle quand la Sicile a été le théâtre de nombreuses invasions pirates tunisiennes. On suppose qu'ils ont introduit le couscous dans la province de Trapani qui a été l'objet de multiples incursions en raison de sa position géographique.
    En France, sa consommation ne s'étend qu’au XXème siècle avec les familles algériennes envoyées en France pour travailler dans les usines et remplacer les hommes partis combattre pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918). Après l’indépendance de l’Algérie en 1962 et le retour des Pieds Noirs en France, le couscous s’est très rapidement intégré dans la cuisine française. Aujourd'hui, il est l'un des plats préférés des français.

    Même si l'invention du couscous date de la fin de l'ère romaine, il faudra attendre la fin du VIIIe siècle pour que des auteurs musulmans le nomment et vantent ses qualités nutritionnelles et médicinales. Les autres écrits connus sur le couscous sont les récits du voyageur et explorateur Ibn Battuta (Maroc, 1304-1367 ou 1368) qui en parle sous le nom de kuskusu. Au XIIIème siècle, un livre anonyme sur la cuisine propose une recette pour préparer le couscous dans le Livre de la cuisine au Maghreb et à Al-Andalus.

    En Europe, le Catalan Joanot Martorell sera le premier à en parler sous le nom de cuscusó dans le Tirant lo Blanch en 1464. On le retrouve également dans El retrato de la lozana andaluza (1528) de Francisco Delicado sous le nom d'alcuzcuzú ainsi que dans El Quijote de Cervantes comme alcuzcuz.
    En France, Rabelais est le premier écrivain à parler du couscous qu'il appelle couscoussou dans son roman Pantagruel (1532) et Alexandre Dumas l'appellera coussou coussou dans son Grand Dictionnaire de la cuisine (1873).

    (1) Lucie Bolens, L'Andalousie du quotidien au sacré (xie-xiiie siècles) ISDN 0860782905
    (2) Manger au Maghreb. Approche pluridisciplinaire des pratiques de table en Méditerranée du Moyen- ge à nos jours, Presses Univ. du Mirail ISBN 2858168369


    Image

    delicouscous logo 114

    #LETS_GET_SOCIAL

    facebookinstagramwsppmail

    © 2020 Deli Couscous. Tous droits réservés. Photos de Becky Lawton.

    desarrollado con amor por platinoweb